Jardinier de vos projets S.I. Santé

Rosée du matin : on ne peut pas tirer sur l’herbe pour qu’elle pousse !

Domaine d’interventions de NélixA

• projet (bio) technologie et santé (médecine) – étude préalable, tempête de cerveau, rédaction de compte-rendu, mise en forme, idées forces.

• projet et e-communication : accompagnement à l’énoncé, mise en forme et data-design, prise en main et suivi.

• implémentation WordPress (qui a eu 15 ans le 27/4/18) – choix des intervenants, suivi de projet, contrôle. Vers une autonomie et maîtrise des outils sur une ligne robuste et cohérente.

• la ville – l’hôpital : des idées à la mise en pratique – mise en place – sur le terrain – de petits mains au quotidien pour faciliter, fluidifier les liens, les infos, les échanges.
Pour une approche pratique et concrète loin des concepts et accompagner les praticiens dans leur quotidien dans la ville et entre la ville et l’hôpital en croisant les vécus respectifs des patients et soignants.

Jardinier de vos projets Système d’Information Santé : pourquoi ?

Eléments clés : de l’idée initiale à sa réalisation, sa prise en main, son suivi, le temps de projet, leur durée, au service de, prise en compte de l’environnement ( du contexte du projet, de l’écologie, de l’équipe, des collaborations, de la coordination… )
Chef de, responsable de, auditeur, sont des titres liés au projet. Aucun d’eux ne révèle ce qui se déroule au fil des saisons dans le quotidien du jardinier dans son jardin qui est tout sauf virtuel ou numérique.
On ne peut pas tirer sur l’herbe pour qu’elle pousse, il en est de même pour le projet S.I., il ne progresse que s’il s’incarne, s’enracine, dans le quotidien des professionnels concernés (chacun est concerné et s’implique) et que s’il répond aux attentes de leurs patients/usagers/citoyens.

« data-design »

C’est un mot / néologisme que nous avons introduit dès 2007 pour la gamme de services xiligroup pour signifier la complémentarité entre le designer (directeur artistique) et le rôle d’interface(ur) d’architecture pour choisir les technologies adaptées à la finalisation du projet selon les contraintes contextuelles et les pratiques d’analyse de la valeur.
Par exemple pour la mise au point d’un site internet, le designer définit et donne les éléments clés de la personnalité et les grandes lignes de l’expérience utilisateur. Le data-designer va mettre en place le modèle de données, l’organisation de celles-ci, le cadre pour une gestion aisée au quotidien par le rédacteur et le webmestre.

Mis à jour par MS : 28 juin 2018